NOTRE CAMPAGNE

La campagne annuelle des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes est une occasion de réfléchir collectivement au phénomène des différents types violence qui touchent les femmes et de présenter des solutions concrètes pour enrayer ce fléau.

Dans le cadre de ces 12 jours, des actions sont organisées par des groupes de femmes dans toutes les régions du Québec pour sensibiliser la population au phénomène des violences faites aux femmes. C’est l’occasion de demander des engagements concrets de la part des gouvernements provincial et fédéral pour éliminer ces violences systémiques qui continuent d’exister malgré les avancées des droits des femmes au Québec et au Canada. Alors que certaines femmes ont obtenu des victoires, d’autres les attendent encore.

Pourquoi une campagne annuelle pour l’élimination des violences envers les femmes ?

Le 17 décembre 1999, l’ONU proclamait le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, rappelant que cette violence est un obstacle sur la voie de l’égalité, du développement et de la paix. Cette date commémore l’assassinat des sœurs Mirabal, trois militantes politiques dominicaines qui furent brutalement exécutées en 1960 sous les ordres du chef d’État Rafael Trujillo. Le 25 novembre marque aussi le début des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, campagne reconnue internationalement, qui se terminent le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne.

Pourquoi 12 jours d’action au Québec ?

Au Québec, la campagne de sensibilisation se déroule du 25 novembre au 6 décembre. Cette date correspond à la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Le Parlement a institué cette journée afin de commémorer la date d’anniversaire du meurtre de 14 jeunes femmes en 1989 à l’École Polytechnique de Montréal. Ce geste de violence sexiste a bouleversé la population. Tous les 6 décembre, les drapeaux sont mis en berne sur les bâtiments fédéraux. La population est aussi invitée à porter le ruban blanc et à observer une minute de silence afin de commémorer les 14 victimes de Polytechnique et de prendre des engagements pour enrayer les violences faites aux femmes.

Présentation du comité